Une grand bravo à notre ambassadeur, Vincent Viet, qui a pris la 3ème place de la Maxi-Race 2018 ! Il revient sur sa course (85km / 5000m D+)

 

La Maxi-Race était-elle initialement prévue dans ton planning de course ? Comment t’es-tu décidé à participer à cette épreuve ?
La MaxiRace est pour moi une superbe épreuve du calendrier français. Tous les formats sont proposés et le niveau sur les différentes courses est toujours très compétitif. C’est toujours un plaisir de venir ici que cela soit en course de prepa ou en objectif. Cela permet de réellement se situer.
En début d’année, je n’avais pas forcement prévu de venir, mais après un hiver studieux à l’entraînement, il fallait que je me relance après l’épisode Ecotrail.
J’ai donc voulu me tester le format 85km sur cette Maxirace après avoir fait 2 fois la Marathon Race et 2 fois la XL race.

Comment s’est déroulée la course (85km/5000D+) ? Raconte-nous !
La course s’est vraiment très bien passée. J’ai eu de très bonnes sensations dès le départ. Dans la montée du Semnoz, nous nous retrouvons à 6, le tempo est fait par l’espagnol Jordi Gamito (Top 10 UTMB 2017), je suis à l’aise j’ai même envie d’accélérer mais je me freine.
Juste avant le ravito du sommet j’accélère un peu malgré tout pour ne pas être trop gêné dans la tente du ravito.
Je repars en tête suivit de l’espagnol qui attaque la descente vraiment fort. Je reste prudent et je me retrouve avec Germain Grangier (Vainqueur 6000D, MIUT 80k).
Dans l’ascension suivante je me détache un peu et me retrouve seul à l’avant de la course.
Au ravito de Doussard nous sommes à mi-course, j’ai vraiment bien géré cette première partie. Les jambes sont là, je n’ai pas trop puisé pour attaquer la deuxième partie qui s’annonce bien plus difficile.
Je suis toujours en tête, mais je ne creuse pas vraiment les écarts oscillant entre 2 et 5 minutes entre nous trois. Je gère sans me mettre dans le rouge mais en gardant un bon rythme. Finalement, j’arrive à Menthon le dernier ravito. Il reste 15km, 1000d+
Je sais que la victoire va se jouer dans ces pentes. En montée comme en descente.
Cette dernière montée va s’avérer terrible pour moi. Coup de chaud, fatigue et une nouveauté coté parcours avec une montée du Mont Baron très technique et ultra pentue où il faut marcher. Je ne suis pas à l’aise dans ces sections. Ils me rattrapent et me déposent, je suis un peu impuissant à ce moment.
Je finis la descente comme je peux et finalement je passe la ligne 3ème.
Je suis vraiment content d’avoir fait une course comme celle-ci dans ces conditions et à l’avant. C’etait vraiment une belle expérience. La déception est quand même là mais ce Mont Baron, c’est vraiment pas pour les parisiens ! 😉

 

Pour quel modèle de chaussure New Balance as-tu opté ? Pourquoi ? Et quels matériels (bâtons, sac, nutrition) as-tu pris avec toi pour ces 85km ?
J’ai utilisé les New Balance Hierro idéales pour ce type de terrain. Confortables avec de l’amorti et de l’accroche. Je les complète avec mes chaussettes Compressport et je n’ai eu aucun soucis de pied. Côté sac, j’utilise mon fidèle Instinct Evolution 7L, légé et très bien conçu, c’est idéal pour ce genre de course.
En nutrition, j’utilise les produits Ergysport. En course sur du long, j’alterne entre boisson de l’effort et boisson de recup enrichit en protéine et j’avale soit des barres de l’effort soit de la purée de fruit toutes les 20 à 30 minutes.
Niveau montre, j’ai une Polar V800 très fiable qui me donne des indications précises.

 

Quel est ton prochain grand objectif ?
Je vais me reposer une bonne semaine, j’ai les jambes un peu lourdes aujourd’hui ! 🙂
Mon prochain objectif sera les Championnats de France de Trail 60km à Montgenèvre le 15 juillet avec peut-être une ou deux courses de prepa entre temps. Puis normalement la TDS fin août si j’ai bien récupéré de tout ça.