Martin Mignot, kiné Xrun des groupes trail, nous fait partager dans cette interview son intervention au quotidien auprès des Xrunners et n’hésite pas à donner de bons conseils… à suivre ! 

En quoi consiste ton rôle pendant les séances d’entrainements Xrun ?

Mon rôle, de manière générale, consiste à veiller à ce que chaque Xrunner puisse se présenter dans les meilleures prédispositions pour aborder la séance. Pour cela, il est donc nécessaire de connaître leur état de forme du jour, ainsi que l’évolution de leurs symptômes (pour ceux qui sont blessés) afin d’adapter leur séance en concertation avec leur entraineur. J’en profite aussi pour observer leur technique de course et leur capacité physique tout au long de la séance pour personnaliser au mieux leur entrainement. Et enfin, il est important de rester à leur écoute afin de les conseiller, les orienter, et les rassurer si nécessaire, pour qu’ils puissent mener à bien leurs objectifs, et ce, le plus sereinement possible.

Quelles sont les blessures auxquels les Xrunners sont le plus confrontés ? 

La majorité des blessures présentée par les Xrunners sont des blessures par manque d’adaptation des tissus à répondre au stress mécanique de la course à pied. Ces blessures sont retrouvées principalement chez les coureurs débutants. Mais on trouve aussi des blessures chez ceux qui ont tendance à ajuster leur plan d’entrainement eux-mêmes (soit en voulant rattraper une séance non effectuée, soit en ne prenant pas compte de la période de récupération, etc…), et donc, sans consultation de leur entraineur malheureusement. Heureusement, ces blessures une fois prises en charge rapidement peuvent se résorber dans des délais raisonnables en suivant bien les conseils apportés par le kiné.

Quels conseils peux-tu donner aux Xrunners débutants afin d’éviter une blessure ?

Je n’aurai qu’un seul conseil à donner aux débutants : Soyez PROGRESSIFS ! La majorité des blessures proviennent d’une surcharge sur les structures anatomiques (os, cartilage, tendon, muscle, …). Le corps a besoin de temps pour s’adapter aux nouvelles contraintes (volume, intensité, surface, dénivelé, changement de chaussure). Ne cherchez pas à vouloir atteindre des objectifs de course trop ambitieux, trop rapidement. Il faut garder à l’esprit ce postulat appuyé par la science : “Le corps s’adapte dans la mesure où le stress mécanique appliqué n’est pas plus grand que sa capacité d’adaptation”.

Quels conseils peux-tu donner à un Xrunner qui suit une planification pour une échéance ?

1er conseil : Respectez les plans d’entrainement de vos entraineurs car ils sont personnalisés selon votre niveau, vos qualités, votre expérience, et l’échéance de votre objectif de course. Bien sûr, un plan n’est pas immuable et peut être modifié en fonction de votre état de fatigue, une douleur ressentie, vos obligations professionnelles et/ou personnelles, etc… Pour cela, évitez de modifier vous-même votre planning sans avoir communiqué avec votre entraineur, qui lui seul, saura adapter votre plan en conséquence. C’est le meilleur moyen de réduire les risques de blessures.

2ème conseil : Ne négligez surtout pas les phases de repos/récupération au cours de votre plan !
Cette phase est primordiale pour permettre à votre corps de se régénérer et lui permettre d’assimiler tout le travail effectué en amont. Votre corps en sortira plus fort et plus résistant pour la phase suivante du plan. C’est donc un incontournable à une bonne progression et vous en sentirez tous les bénéfices le jour J.

3ème conseil : La PPG ne doit pas non plus être négligée pour renforcer votre musculature et donc rendre votre corps plus tolérant aux contraintes qu’exige la course à pied.

4ème conseil : L’hygiène de vie (alimentation, hydratation, sommeil, etc…), l’attitude positive, le plaisir de pratiquer son activité, ont des influences directes sur le corps et les blessures.