AXEL VAGUENEZ

Axel pratique l’Athlétisme sur piste depuis tout petit, d’abord dans le Sud Ouest de la France, puis en région Parisienne. Il a fait partie des meilleurs jeunes Français chez les moins de 16 ans et les moins de 18, puis des bons coureurs nationaux chez les grands sur le 400m, puis sur le 800m. Il a arrêté la compétition en 2017, mais continue à courir et faire du sport pour le plaisir sans se fixer de réels objectifs (rugby en division d’honneur, courses sur route etc..)

Il est arrivé naturellement au coaching avec son métier de professeur d’EPS, en entraînant d’abord de jeunes athlètes à l’EFCVO Franconville, puis le groupe de demi-fond des adultes. Il a également mis en place une passerelle entre le collège dans lequel il enseigne à Argenteuil et le club pour permettre aux élèves à potentiel de pratiquer l’Athlétisme dans de bonnes conditions. Parallèlement à cela, il est coach Xrun depuis 2017 sur les créneaux de Paris 15, Boulogne-Billancourt et Rueil Malmaison. Il entraîne donc des coureurs de tous niveaux, aux motivations diverses et variées !

Ses courses emblématiques
Meetings internationaux d’Athlétisme à l’étranger : Dakar, Bamako, Helsinki …
Championnats de France Elite en 2011
Champion de France Universitaire sur le 400m (2010) et Champion de France Interclubs Elites avec l’EFCVO Franconville (2016).
Records : 100m 11 »0 (2011) / 400m : 48 »27 (n°7 Junior Français en 2007) / 800m : 1’49 »66 (n°23 Français toutes catégories en 2015) / 1500m : 3’56 »93 (2015) / 5km route : 16’13 (2016) / Paris-Versailles : 1h06 (2019) / Marseille-Cassis : 1h26 (2019)

Sa séance préférée
Je n’en ai pas vraiment puisque j’essaye dans la mesure du possible, de ne jamais faire deux fois la même chose à mes coureurs, exceptées quelques séances tests comme : 5×1000 R2′ ou 10 tours de piste enchaînés avec 200m VMA / 200m seuil. Mais entre le marathonien qui réussit sa sortie longue test de 30km à 3 semaines de la course, ou le coureur de 1500m qui passe à côté de sa séance spécifique de 3x800m à 10 jours de son championnat, cela ne veut finalement plus dire grand chose le jour J où les cartes sont rebattues. Quel que soit notre niveau et notre objectif, nous sommes de toute façon soumis à l’incertitude du sport !

Un mot qui le définit
Passionné

S’il était un animal
Un bon gros blaireau !