Xrun est curieux de connaître la préparation de la Team GR Impuls qui s’aligne aussi bien sur des parcours de cross country, de route et de piste tout au long de l’année. Mais comment font-ils ? Matthias, membre de la team nous en dit davantage. 

 

Comment planifies-tu tes objectifs sur toute la saison ?

Tout d’abord, il faut savoir que la programmation d’un plan d’entraînement sur toute une saison, que ce soit à court terme comme à long terme, ne se fait jamais seul. Dans un sport comme le nôtre, la relation entraineur-entrainé est importante donc il est prioritaire de solliciter l’entraîneur afin de se mettre d’accord sur les différents objectifs d’une saison pour qu’il puisse par la suite donner un sens à la planification.

Pour ma part, j’organise donc une petite réunion en début de saison avec mon entraineur. L’échange direct est bien plus favorable plutôt que par téléphone ou par mail. Mais avant cette réunion, je réalise un petit travail en amont, c’est à dire que j’axe personnellement mes objectifs (objectif principal et objectifs intermédiaires) et j’en réfère à mon entraineur par la suite. Cela permet d’arriver avec une base de travail et de trouver un accord commun sur l’orientation du plan d’entraînement. Je parle aussi d’objectifs « intermédiaires » qui sont des compétitions tests afin d’évaluer la forme et ajuster l’entrainement en fonction de celle-ci (par exemple, si vous préparez un marathon, les objectifs intermédiaires seront peut être un voir deux 10km avant ou même un semi marathon à trois semaines voir un mois de la course).
A savoir aussi qu’en athlétisme, une année se décompose sur deux saisons distinctes : la saison hivernale (Cross/Route) et la saison estivale (Piste/Route/Trail). Il est nécessaire, selon mon point de vu personnel et mon expérience, d’établir une réunion avant chacune de ces deux saisons. Cela permet de mieux appréhender et de mieux rester concentrer sur la saison la plus proche ainsi que de ne pas trop se focaliser sur le prochain objectif (même si les objectifs généraux peuvent rester en tête tout comme le choix d’une distance par exemple).

 

Quels sont tes plus gros succès depuis le début de l’année ?

La saison estivale (piste pour ma part) n’ayant pas encore débuté, je resterai donc seulement sur mes réussites hivernale de 2017-2018.
Voici donc la liste de mes meilleurs résultats :
– Novembre 2017 : Vice champion de France Gendarmerie sur cross court à Fontainebleau.
– Février 2018 : 3ème aux championnats régionaux de cross FFA (PACA) à Miramas.
– Début Mars 2018 : Champion de France de Cross Interarmées sur cross court à Toulon.
– Mi Mars 2018 : Vainqueur du semi marathon de Marseille en 1h08.
– Avril 2018 : Vainqueur du 11km de Vilonovo et record de l’épreuve battu à Villeneuve.

 

 

 

Comment se fait la transition des saisons (cross-route, route-piste) ?

Une transition n’est jamais simple. On ne peut pas tout faire c’est pour cela qu’il est important de bien cibler ses objectifs et ne pas en dévier. Jusqu’à présent, j’ai toujours établi mes objectifs sur cross concernant la saison hivernale et sur piste pour la saison estivale. Les compétitions sur routes se placent dans la continuité de l’hiver même si le revêtement du sol n’est pas le même, les séances spécifiques cross se réalisent en nature mais quelques séances clés sur piste ou sur route permettent à la fois d’évaluer la forme et les sensations d’un point de vu chronométrique et donc de préparer un objectif sur route (Sachant que je ne dépasse pas pour l’instant le semi marathon, le volume d’entrainement reste relativement le même pour le cross et la route).
Par contre, entre la saison hivernale et estivale, j’aime prendre un peu de repos de l’ordre de 7 à 10 jours histoire de lâcher prise et penser un peu à autre chose. Cela permet de se régénérer et d’aborder les objectifs estivaux avec de la fraicheur et de la motivation. Forcément les séances seront différentes mais toute la préparation hivernale ne tombe pas à l’eau. Le volume acquis (travail foncier) durant cette saison permet de mieux absorber l’entrainement piste et les séances spécifiques vont agir comme tremplin pour les objectifs (c’est pour cela qu’il est important aussi de réaliser quelques séances de piste spécifiques pour ne pas être déboussoler sur les premières séances en début de saison).

 

Quels sont les objectifs de cet été en équipe et en individuel ?

En équipe c’est difficile à dire étant donné qu’avec la garde républicaine les objectifs se basaient sur les Championnats de France de cross gendarmerie (novembre 2017) ainsi que sur les Championnats de France de cross interarmées (mars 2018). Et l’on peut dire qu’au vu des résultats de l’équipe les objectifs ont été atteint et le contrat a largement été rempli.

En individuel, je vais me lancer sur 3000m steeple et 5000m avec pour principal objectif d’obtenir une qualification aux Championnats de France élite sur une des deux distances. En ce qui concerne les chronos, chaque athlète a toujours un objectif chronométrique qui lui trotte dans la cervelle mais je n’ai pas pour habitude de m’avancer, je préfère rester les pieds sur terre et ne pas trop me prendre la tête avec ça car le principal est de prendre du plaisir et d’être satisfait de ce que l’on réalise même si dans l’athlé nous seront toujours des éternels insatisfait. Du moins, je pourrais dire qu’aller chercher mes records (8’56 sur 3000m steeple et 14’44 sur 5000m) reste un de mes objectifs majeur.

Merci à Matthias de nous avoir fait partager le déroulé de sa saison dont les mots inspirent les Xrunners !