Notre coach et Xrunner, David Laulhey, nous raconte son Grand Raid de la Réunion !

Considérée comme une des courses les plus difficiles au monde, d’où le surnom de « La Diagonale des Fous », c’est un peu la course de toute une vie lorsque que l’on sait que les places sont limitées et que cela consiste à traverser l’île de la Réunion ! David Lauhley, Xrunner et coach Xrun, nous livre son ressenti et nous parle de sa vie de coureur.

Quels ont été tes motivations afin de participer au Grand Raid de la Réunion ? Avais-tu un objectif particulier ? (Ou bien était-ce une excuse pour passer vos vacances à la Réunion ? 😉 )

Aller au bout d’un trail considéré comme l’un des plus beaux au monde, voilà ma première motivation…L’objectif principal était de finir cet ultra en ayant de bonnes sensations tout le long, le temps étant la résultante de cet état de fraîcheur psychologique et physique. Objectif rempli.

Xrun aimerait davantage te connaître : ton métier, depuis combien de temps es-tu coureur à pied, tes motivations au quotidien ?

Reward Manager chez Schneider Electric depuis 2 ans. Je pratique la course à pied depuis 15 ans en pariant fortement sur la progressivité (1er marathon en 2008, 1er Ultra en 2011). Mes motivations au quotidien sont de sortir m’aérer la tête, seul ou entre potes, de préférence en forêt ou en montagne.

Quels sont tes plus belles courses ? (performance mais aussi souvenirs)

Mes plus belles courses sont les plus accomplies en terme de sensations…On peut citer un Paris Versailles en 1h01 ou un 10km en 35’30 sans jamais avoir l’impression de forcer…Mais aussi des courses comme le 80km du Mont Blanc où j’ai abandonné au 55ème mais après avoir vécu une plénitude rare pendant toute la course…

Quelle est ta course fétiche ?

Ma course fétiche reste la Corrida d’Issy Les Moulineaux avec 12 participations consécutives…

Une question un peu plus personnelle… Xrun se demande à quoi peux-tu bien penser lors de ces 165km à travers un paysage à couper le souffle ?

C’est une très bonne question à laquelle je ne sais même pas répondre. J’ai l’impression de penser à des tonnes de choses mais j’oublie très vite car le cerveau est complètement dédié à faire tourner le moteur…Je crois que cela correspond à la plénitude que je recherche en ultra, c’est-à-dire faire corps avec la course et la nature alentours et être concentré sur cela.

Quel a été le moment le plus difficile à passer lors de l’épreuve ? Et le plus plaisant ?

Le moment le plus difficile a sûrement été le moment où j’ai compris que la douleur qui s’était installée à mon genou allait rester jusqu’à la fin de la course, c’est-à-dire pendant 90km…
Les moments les plus plaisants sont des choses très basiques dans un ultra, comme un ravito où tu revois ta femme et ton fils, ou encore plus basique, le ravito où tu découvres des crèpes au Nutella et du Yop…

Quelle sera ta prochaine course ? Tes prochains objectifs pour cette fin d’année et pour l’année 2018 ?

Ma prochaine course sera bien sûr la Corrida d’Issy les Moulineaux.
Pour 2018, des courses de début de saison avec le Maxi Cross de Bouffémont et le trail du Ventoux…
La saison 2018 se dessinera en fonction des tirages au sort de la Western States, Hard Rock 100 ou UTMB…et des courses mythiques comme la Zegama ou le Matterhorn Ulttracks.

David LAULHEY, Xrunner & coach Xrun