image1

Petit moment nostalgique lors du retrait du dossard. En effet, j’ai débuté le trail il y a tout juste un an en m’alignant sur le 50 kms avec un peu d’entrainement et 2/3 conseils des coachs Xrun glanés au cours des séances de reconnaissances pour voir … Un an plus tard, me voici au départ du 80kms en compagnie des Xrunners. C’est avec beaucoup d’envie que j’attends le départ qui met un terme à 4 long mois d’entrainement et quelques petites blessures sans gravité (talon d’achille puis une périostite ces 2 dernières semaines). Aucune pression donc, je prends cette épreuve comme un entrainement à grande échelle, mon objectif est encore bien loin.
12h15 : coup d’envoi de cette 9eme édition. Je pars en compagnie d’Hugo, Martin est déja devant, puis finalement je me retrouve seul assez rapidement noyé dans la masse et surtout concentré sur les appuis dans ce champ de patate ! Ma cheville tient ce qui me rassure et me permet de parcourir les 22 premiers kilomètres tranquillement sur les bases indicatives du coach. Je fais le plein d’eau car je sais (merci coach) que le prochain ravito est dans 23 kms et que le terrain va devenir plus joueur. Conseil avisé car je vais arriver au point d’eau au 45 kms à sec ! Portion longue avec un petite claque au 30eme (cette course est vraiment exigeante obligeant de courir en continuité et en rythme). Mais la grosse différence avec l’année dernière vient des différentes reconnaissances effectuées avec le groupe. Cela m’a permis de me souvenir des différents repères et d’adapter mon allure. Petite pensée au coach, qui a du déclaré forfait, avec une accélération dans un single qu’il apprécie bien en sachant que derrière j’allais pouvoir récupérer en descente. Entre temps, je rattrape Eric vers le 35ème. petit encouragement réciproque et c’est reparti. Ensuite, les ravitos s’enchaînent assez vite avec des encouragements à chaque fois de Raph (membre du Hugo All Star Team) et Jean Guillaume qui va carrément me poursuivre !! Nouveau petit coup dur au km 60 avant d’arriver à Saint Cloud ou je vais retrouver les jambes (je suis en terrain connu) pour arriver au dernier ravito. Il est temps de sortir la frontale, une soupe, un coup d’oeil sur Paris avec la tour Eiffel en vue et puis c’est parti. Dernière cote, derniers efforts, on monte les marches 2 par 2 et voilà 80 km bouclé en 8h26.
On va pouvoir débriefer avec le coach pour échanger sur les sensations, ce qui a marché (relance systématique sur le plat, cardio calme) et ce qui doit être encore à améliorer (fatigue musculaire intervenue – trop ? – rapidement dans la course). En conclusion, première course de rentrée permettant une nouvelle fois d’acquérir de l’expérience. Test au ravito concluant, test chaussures non concluant (qui je pense est en bonne partie responsable de cette fatigue). Rendez vous avec un podologue programmé. Prochaine étape à Oslo dans 2 mois ; même distance, la tour eiffel en moins (à moins que …) et 500 D+ en plus.
Seb