Capture d’écran 2016-03-24 à 16.10.19

1er objectif 2016 : 50km soit ma plus longue distance jusqu’à présent. La préparation du 50km démarre sérieusement début janvier. Je m’étais fixée deux bons mois et demi de préparation incluant deux courses officielles en février qui se sont très bien passés.

La préparation avance à son rythme, je commence réellement à sentir les progrès fin février : j’arrive à enchaîner de plus en plus de kilomètres par semaine, mon allure augmente, j’encaisse de mieux en mieux les enchaînements côtes / descentes ! Plus la prépa avance, plus je croise les doigts pour garder cette forme et éviter les blessures.

J-10 de la course : gros coup de fatigue, plus envie de courir « Mais qu’est-ce qui se passe, je suis à 10 jours de ma course et je n’ai plus envie de me bouger les fesses pour aller courir ??!! » Pas de panique dis le coach, c’est un début d’appréhension de course. J’ajouterais à cela un coup de mou physique et psychologique à la fois.

J-5 : Yes, dernière semaine on y est presque ! Mon plan d’entraînement m’annonce que deux petits footing de 45 min dans la semaine, tranquilou ! J’aime ce genre de séances !!

J-3 : Vraiment hâte d’être sur le départ mais avant cela, je vais devoir rester debout pendant deux journée à tenir le stand Xrun au salon de l’Ecotrail. Pas mal de connaissances passent et me disent « Oulala reposes tes jambes quand même sinon tu vas douiller samedi à rester debout comme ça ! » Heeeeeu vous me rassurez vachement les gars !!!

J-1 : Vendredi soir, préparation du sac (la check list avait déjà été faite en amont !) Un bon repas plein de glucides et hop au lit je suis crevée ! Pendant ce temps, papa coach étudie le parcours pour venir me voir avec maman et Alice à plusieurs endroits du parcours (ce n’est pas comme si il découvrait le parcours en plus) ! Après avoir fait les ravitos pendant quelques éditions, à son tour de s’y coller hihi !!

Jour J : Samedi 6h30, je me réveille : « Heeeu Fanny tu peux dormir encore 1h30 de plus » Bin non impossible de me rendormir donc je me lève, je prépare mes ravitos tranquillement avant de prendre mon petit déj.

10h00 : Arrivée sur le lieu du départ au Château de Versailles, je retrouve deux copines Laetitia et Angélique puis sur place plein de connaissances : des copains du club de l’UA Versailles, des copains Xrunners et des copains de l’orga Ecotrail, ça fait vraiment plaisir de voir plein de têtes connues !

J’arrive à me mettre dans la première vague avec Laetitia (après avoir fait la queue pendant 15min pour les toilettes !). On décide de partir ensemble puis de  voir comment ça se passe quitte à se séparer au moment voulu si l’une d’entre nous est plus en forme que l’autre.

5, 4, 3, 2, 1 : Le départ est donné ! Yeeeeees c’est parti ! Quelques kilomètres dans le Château de Versailles, Laeti et moi sommes à presque 12km/h, une très bonne allure. On aperçoit enfin la forêt et ma petite famille qui nous encourage. On entre dans le vif du sujet ! Coup d’oeil au chrono : 10 premiers kilomètres en moins d’une heure parfait, mais il en reste 40 ! Les 20 premiers kilomètres passent comme une lettre à la poste, pas de coup de fatigue, une bonne gestion de l’allure et de l’alimentation avec Laeti, on papote, on croise mes parents et ma soeur à plusieurs endroits, on a le smile sur chaque photos !!! C’est facile en fait le trail 😉

photo 7

Arrive le ravito n°1 : Chaville / 28ème kilomètre : petit coup de fatigue mais je suis boostée de voir mes parents et ma soeur, de discuter un peu (juste un peu, je n’ai pas le temps moi !). On rempli la poche à eau, je prend un bout de banane et demande à Laeti si elle est prête à repartir, je ne veux qu’on perde notre bonne dynamique et qu’on se refroidisse. On repart, de belles côtes, ça pique les jambes !!! 30ème km : 3h04 de course. On est bien même très bien niveau timing. Laeti a un peu plus de mal à repartir. Quant à moi je pense à la prochaine étape, les Etangs de Corot (autrement dit : la maison, mon terrain de jeu !!). Laeti décroche un peu, on se sépare après avoir couru plus de 30km ensemble. Je vois les Etangs, aaaah les fameux Etangs qui me rappellent les entraînements de nuit sous la pluie à faire de belles séances de seuil !! Et là j’aperçois ma meilleure amie, Marion et sa maman (qui a fait l’effort de venir me voir avec une jambe dans le plâtre !). Elles me font des grands signes troooooop chouette je suis heureuse comme tout, ça me booste je leur fais de rapide bisous volants et repars (désolée mais je n’ai toujours pas le temps !). Marion me dira ensuite « Mais ça va tellement vite on n’a à peine le temps de te voir arriver que tu es déjà repartie » Héééé oui le chrono tourne 😉

Sortie des Etangs une belle côte que je connais par coeur (oui oui une des côtes d’entraînement qu’on se tape 8 à 10 fois pendant les séances spécifiques !!!) en haut j’aperçois ma Dany avec sa cloche qui résonne ! Les coureurs autour de moi me disent « décidément tout le monde vous connait, vous êtes une star ici !!! » Ouiiii je suis à la maison !!! Je m’arrête lui faire un gros bisous, vraiment heureuse qu’elle ait pu me voir ! Nous arrivons petit à petit au parc de St Cloud (dans ma tête c’est presque la fin mais une loooooooongue fin) je trouve le parcours à St Cloud monotone et long avec un vent en pleine face. Heureusement, je trouve une coéquipière pour discuter et puis je retrouve Jean-Mi qui vient me retrouver en vélo pour faire un bout de chemin dans le parc avec moi et là ça m’a vraiment aidé de discuter pour faire passer le temps ! Je ne regarde pas le temps juste mon allure je tourne autour de 10,5-11km/h c’est bien, je suis bien mais des douleurs articulaires aux jambes et aux adducteurs apparaissent, la fatigue !

Le ravito n°2 à St Cloud approche, dans ma tête je sais d’avance que je ne m’y arrêterai pas, j’ai encore de l’eau et des ravitos sur moi. Mais là, je vois de nouveau ma meilleure amie, belle surprise, je ne m’attendais pas à la voir deux fois sur le parcours !! Du coup je prends le temps de m’arrêter faire un gros bisous cette fois-ci. Je ne sais pas pourquoi mais à ce moment là j’ai envie de pleurer pas de douleur mais plutôt de d’émotion (chose qui ne m’arrive jamais !). Je sens que la fin est proche !

10330348_10154022490557070_4918569119886028944_n

Je sors de St Cloud et entame les 10 derniers kilomètres de quai booooouh pas envie de quitter les chemins !! Je vois encore une fois ma famille. Mon père me dit « tu es super bien tu as remonté plein de monde, tu fais un bon chrono ne lâche rien » Great !!! Mais chuuuut je ne veux pas savoir à combien de temps je suis, je ne veux pas me laisser perturber par le chrono !!! J’aime les surprises 😉

Dernière côte en remontant sur Meudon, je marche et puis en fin de compte j’ai encore des jambes pour trottiner hop hop hop je grimpe à petites foulées cette dernière côte ! J’arrive à Issy et là je revois mes parents et ma soeur « Décidément vous êtes partout !!!! »

Les douleurs aux jambes s’accentuent aie aie aie il faut qu’elles tiennent bon mes gambettes mais quand je regarde mon allure je ne suis pas inquiète, je ne descends pas en dessous de 10km/h. Allez Fanny plus que 4km, là j’entre dans une sorte de bulles, je suis crevée, mes jambes avancent toutes seules, je ne veux pas parler, je veux être tranquille sur ces quais en travaux et admirer (ou plutôt scruter la Dame de Fer pour qu’elle s’approche au plus vite). Je me force à ne pas regarder ma montre car les kilomètres me paraissent interminables « Allez pourquoi ma montre ne bip pas plus vite ??!! »

Plus que 2km (que je traduis bêtement dans ma tête comme 5 tours de piste « Mon Dieu que c’est looooooong à ce stade de la course !!!!) J’en ai marre !

Je grimpe des petites marches et croise un bénévoles qui me dit « Arrivée juste là à droite » Abon ?! Je lève ma tête qui était scrutée sur mes baskets et les pavés ! « Mais oui je vois l’arche d’arrivée » Le bonheur !!! Allez, j’ai la force de sprinter quand même !!! Je vois Clélia qui est là et qui me crie « Mais Fanny c’est énorme ton temps » Bin ça, je ne le sais pas encore car je n’ai pas regardé mon temps depuis le 30ème km » Je passe l’arche, je stoppe ma montre : 5h07 WHAAAAAT ?! Je suis crevée, les nerfs lâchent, j’ai envie de pleurer « Mais non voyons tu es une grande fille !!! »

Résultat : 5h07 / 263ème au scratch / 17ème féminine / 11ème SEF

Il y a 6 mois je disais : « mon but est de finir mon 50km sans ramper »

Il y a 2 mois : « je voudrais le finir en moins de 6h »

Il y a deux semaine : « Au vu de ma préparation, j’espère le faire entre 5h30 et 5h45 »

Comme quoi !!! En dehors du chrono et du classement, je suis surtout ravie d’avoir pris un grand plaisir à courir et de ne pas du tout avoir subi la course !

Un grand merci à tous ceux qui sont venus me voir sur le parcours, merci pour tous les gentils messages que j’ai pu recevoir à mon arrivée, merci à Ecotrail Orga !

A l’année prochaine, au départ du 80km ? 😉 Avec une bonne préparation, ce n’est pas le monsieur (ci-dessous sur la photo) qui me dira non !!!

Fanny

photo 4